mercredi 14 février 2018

Le pain trop facile de Jean-Marie




Fini les baguettes qui ne gonflent pas, la mie trop dure
Fini le pétrissage !
Voici la version simplifiée de mon ami Jean-Marie pour réussir à tous les coups de jolies et croustillantes baguettes.
Il faut par contre se munir de moules à baguettes en acier perforés.

Vous les trouverez facilement sur internet ( mathon, cuisine store …..Et chez boulanger !










Pour 2 baguettes, il vous faudra :

380 g de farine. Pour la farine, vous pouvez utiliser uniquement de la T65, ou alors un mélange de farines, T65 et épeautre (2/3, 1/3)
11 g de levure fraiche
300 g d’eau tiède
1 ½ cc de sel

Commencez par délayer la levure dans l’eau tiède.

Attention : pas de métal ni pour le récipient, ni pour la cuillère
Mélangez la farine et le sel. Creusez un puit et  versez y le mélange eau-levure. Mélangez bien avec une cuillère en bois, en essayant d’obtenir un mélange homogène. Couvrez la pâte avec un film plastique, enveloppez la bien dans une couverture et placez le récipient près d’une source de chaleur (radiateur, soleil…) et laissez reposer au moins 1h1/2 jusqu’à ce que la pâte ait doublé de volume.

Préchauffez votre four, th : 240°

Déposez dans le bas du four une lèchefrite
Versez  la pâte dans les moules à baquettes farinés en la répartissant bien. Cisaillez le dessus avec la pointe d’un couteau et farinez les baguettes.
Enfournez . Baissez le thermostat à 220 °
Versez un grand verre d’eau dans la lèchefrite. L’eau chaude va créer de la vapeur qui permettra aux baguettes d’être bien croustillantes.
Cuire environ 35 mn






vendredi 12 janvier 2018

La crème au chocolat à la casserole d Christophe Adam


 Pour Noel, l’une de mes filles a eu l’excellente idée de m’offrir le dernier livre de Christophe Adam :
« Chocolat »
Dans ce livre des recettes assez simples et très gourmandes, dont j’ai essayé celle –ci :
Une délicieuse crème au chocolat, très onctueuse et très…… chocolat !
Dans son livre Christophe Adam, veut cette recette très conviviale et préconise de servir cette crème directement dans la casserole ! Bon !ça, ce n’est pas trop mon truc, alors je l’ai servie dans un joli récipient !!!







Pour 4 personnes il vous faudra :

25 cl de lait entier
25 cl de crème liquide entière
3 jaunes d’œufs
50 g de sucre
180 g de très bon chocolat, valrhona de préférence

Mettez à chauffer dans une casserole le lait et la crème
Fouettez ensemble le sucre et les jaunes jusqu’au blanchiment
Versez le mélange lait-crème très chaud sur les œufs et le sucre. Commencez par une toute petite quantité de liquide pour éviter la cuisson des œufs !
Remettre l’appareil sur la feu et faites épaissir jusqu’à ce que la crème nappe la spatule. Retirez du feu et ajoutez le chocolat. Bien remuer pour homogénéiser la crème.
Mettre au frais pour 2 h et servez dans la casserole ou…. Pas !




vendredi 29 décembre 2017

Ma terrine de foie gras mi-cuit




Si on aime le foie gras, le meilleur moyen de se faire vraiment plaisir, c’est de le préparer soi-même !

Et ce n’est pas si compliqué !simplement, il faut respecter certains points importants :

Acheter un foie gras frais de très bonne qualité, en provenance directe d’un producteur c’est l’idéal !
Avoir un foie d’environ 500 à 600g (ce qui n’a pas été le cas pour cette fois ci : le producteur  m’a vendu le plus gros qu’il avait, à savoir 440g !un peu petit pour ma terrine !!! bon, mais tant pis, on s’adapte !)
Prendre le temps de le faire reposer au moins 48h avant de le déguster (3 jours c’est bien)
Bien ajuster l’assaisonnement : on en parle plus loin








Pour une terrine pour 6 personnes

Un foie gras d’environ 500 à 600 gr

Assaisonnement :il faut être très précis
Pour un kilo de foie, il faut compter : 15 g de sel et 2 g de poivre ou 1g de poivre plus 1g de 4 épices. Personnellement, je préfère le poivre seul. Donc, à vos calculettes !!
2 Cs d’alcool : selon vos préférences, vin cuit (ici du porto), cognac….

Avant d’assaisonner, il faut déveiner le foie (vous pouvez aussi l’acheter déjà déveiné : très pratique)
Pour le déveiner, il suffit de séparer des 2 lobes du foie : 1 petit et un gros. Votre foie devra être très froid pour cette manipulation.
Quand vos 2 lobes seront séparés, mettez-les à plat et enlever les veines en tirant bien avec les doigts. Servez-vous de la pointe d’un petit couteau pour vous aider à les dégager. Apres, reconstituez les lobes en repoussant la chair vers le centre.

Le petit plus : remplissez un saladier d’eau froide et d’une poignée de glaçons. Plongez y le foie pendant 5 mn afin d’enlever les traces de sang, comme ça aucune crainte que votre foie gras aie un gout trop prononcé de foie ou de sang!!

Maintenant, assaisonnez votre foie en enrobant bien tous les morceaux avec le mélange sel-poivre. Ajoutez l’alcool qui permettra une meilleure conservation ( 1 semaine au frais) et qui permettra de dissoudre le sel.
Dans le fond de la terrine, déposez le gros lobe, tassez bien puis déposez dessus le petit lobe et bouchez les trous avec des petits morceaux, car il reste toujours des petits morceaux de foie au moment du d’éveinage !
Couvrez votre terrine et mettre au frais pour 4h afin que les épices imprègnent bien le foie.

Préchauffer votre four à 160°

Déposez la terrine au bain-marie pour 35 mn. Vérifiez la cuisson  avec un thermomètre à viande. Il faut obtenir 40° à cœur. Si vous n'avez pas de thermometre, servez-vous de la pointe d’un couteau qui doit ressortir tiède.
Quand vous aurez sorti la terrine, la laisser dans le bain-marie encore 30 mn. Récupérez  la graisse de cuisson et placez la dans un récipient à part. Couvrez Le foie cuit d’un papier sulfurisé et placez dessus des cailloux pour la » serrer ».Placer la terrine et la graisse au frais. Le lendemain, sortez vos récipients. Faites chauffer la graisse et répartissez la sur le foie en évitant de verser les impuretés qui se sont retrouvées par l’effet du froid dans le fond.
Remettre la terrine au frais pour au moins 48h
Servir un confit d’oignon et du pain aux fruits secs




dimanche 24 décembre 2017

Sablés de noël



Aussi traditionnels que peut l’être le sapin, les biscuits de noël font partis des incontournables petites choses qui rendent les fêtes « magiques »
Il existe évidemment une multitude de recettes, mais j’affectionne particulièrement celle-ci, qui se rapproche de la recette des biscuits alsaciens, les zimsterns.et cette recette a le mérite très facile.
Evitez de les placer trop en évidence, au risque de les voir disparaitre très très vite….Car ils sont trop trop bons !




Pour une trentaine de biscuits :

Pour le sablé

160g de farine
200g de poudre d’amande
3cs de cannelle en poudre
60 g de sucre semoule
100 g de sucre glace
2 blancs d’œufs

Pour le glaçage

100 g de sucre glace
 1 blanc d’œuf

Préchauffer votre four th 150°

Dans un récipient mélangez la farine, les sucres, la poudre d’amande, la cannelle. Remuez afin d’obtenir une masse très homogène. A ce moment ajoutez les blancs d’œufs et formez une boule.

Aplatissez-la au rouleau en formant une abaisse de 3 à 4 mm
A l’aide d’un emporte-pièce, découpez vos petits gâteaux que vous placerez sur une plaque recouverte de papier sulfurisé ou d’un tapis de cuisson. Enfournez pour 8 mn environ.

Pendant ce temps, préparez le glaçage ou glace royale.

Montez le blanc en neige et serrez-le en ajoutant en 2 fois le sucre.

Attendre que les gâteaux soient refroidis pour les recouvrir de glaçage. Cela se fait simplement en trempant une face de chaque gâteau dans la glace royale.

mercredi 20 décembre 2017

Bortsch ou борщ



De retour de Moscou, d’une magnifique escapade dans cette ville sublime, j’ai eu envie de partager cette recette d’une soupe extrêmement populaire : 
» le bortsch. »






Le bortsch est préparé dans plusieurs pays slaves,et même si chaque pays a ses petites variantes , il l’est toujours à partir de betterave, de chou, de pomme de terre et de viande.
 C’est un potage assez épais, très consistant et délicieux.
C’est le plat idéal pour se réchauffer des frimas de l’hiver !


Temps de préparation : 20 mn
Temps de cuisson : 1 h30

Pour 4 personnes il vous faudra :

500 g de viande de bœuf type macreuse
1 gros oignon
1 betterave crue
4 pommes de terre
2 carottes
1 petit chou vert ou blanc
½ boite de tomates concassées
3 branches de persil
1 branche d’aneth
1 cc de coriandre en grains
1 Cs de sucre en poudre
Le jus d’un citron
1 cs de paprika







Préparation

Commencer par préparer le bouillon de bœuf : couper en petits cubes la viande, et la mettre à cuire dans 2 l d’eau pendant 30 mn dans une cocotte.

Pendant ce temps, détailler l’oignon et le chou en fines lamelles et les faire revenir dans un peu d’huile (colza, olive…comme vous voulez !)
Râper ou couper en très fins bâtonnets les carottes et la betterave et ajouter les dans la poêle quand les oignons deviennent translucides.
ajouter le paprika.

Laisser cuire en remuant de temps en temps. Ajouter les tomates concassées et laisser cuire encore une dizaine de mn. Réserver.

Dans la cocotte verser le jus de citron et le sucre.

Reprendre la cuisson une dizaine de minutes, puis ajouter le contenu de la poêle, les graines de coriandre et les herbes.

Saler, poivrer
Reprendre la cuisson pour 1h

Avant de servir, débarrasser le bouillon des herbes
Verser dans de jolis bols et agrémenter votre bortsch de crème fraiche







mardi 10 octobre 2017

Madeleines au caramel beurre salé

Une version très très gourmande des madeleines :
Une petite « tuerie »
J’ai repris ma recette « phare » des madeleines, celle qu’on ne rate jamais et qui vous donne des madeleines très savoureuses, aériennes et bien gonflées !!

Pour une vingtaine de madeleines il vous faudra :
2 gros œufs
100 g de sucre
45 g de lait
22 g de miel (2 cuillères à soupe)
150 g de farine
7 g de levure chimique(les 3/4 d'un paquet)
150 g de beurre
Réalisation de la pate :
Fouetter les 2 œufs avec le sucre
Continuez de battre en ajoutant  le lait, puis le miel chauffé, mais surtout pas bouillant.
Ensuite ajoutez la farine dans laquelle vous aurez incorporé la levure et en dernier le beurre fondu. Et.. Mettre au frais pour au moins 2h.Une nuit c’est très bien.

Pour le caramel au beurre salé : soit vous l’achetez tout prêt, soit je vous propose ma recette qui a déjà fait ses preuves et beaucoup d’addicts !!!
Si vous décidez de faire votre propre caramel, voici la recette :

160 g de sucre
80 g de beurre salé
20 cl de crémé fraiche liquide

Placez le sucre dans une casserole à fond épais et faites le cuire à sec
Attendre que le sucre ait pris une jolie couleur brune, mais pas trop foncée sinon votre caramel sera trop cuit et amer.
 Il faut  que la coloration soit bien uniforme.(pour uniformiser la couleur vous pouvez remuer le caramel soit directement en remuant la casserole ou avec une cuillère en bois)
  hors du feu ajoutez la crème liquide CHAUDE (attention aux débordements)
Si votre crème n’est pas assez chaude, votre caramel va faire des gros paquets !si c'est le cas remettez la casserole sur le feu et refaites chauffer pour faire fondre les morceaux de caramel
Vous pouvez alors ajouter le beurre salé morceaux par morceaux
Votre caramel est prêt !








Réalisation des madeleines au caramel :
1 moule à madeleines flexipan
La pâte à madeleine
Caramel beurre salé

Allumez votre four, thermostat 180°
Temps de cuisson 20 mn environ

Remplir les alvéoles du moule à moitié
Déposer au milieu un peu de caramel
Recouvrir de pate en évitant de trop remplir les moules (au 2/3 c’est idéal)

Enfourner

jeudi 31 août 2017

Panna-cotta aux pèches, verveine et pistache



Après ma recette de panna-cotta salée aux asperges et gelée de tomates, je reviens avec une version sucrée de la panna-cotta : pèches, pistache et verveine
Cette recette change des traditionnelles panna-cotta sucrées car la base est infusée à la verveine fraîche. 
si vous n'en avez pas,pas de panique, vous pouvez remplacer la verveine fraîche par des sachets de verveine ou des feuilles de verveine séchées !







Pour 4 personnes :

60 cl de crème liquide, entière de préférence : la pana-cotta sera plus crémeuse
3 feuilles de gélatine
2 branches de verveine ou 1 sachet de verveine
60 g de sucre
2 pèches
30 g de pistache

Faire chauffer la crème et y laisser infuser les feuilles de verveine ou le sachet pendant 30 mn.
Pendant ce temps, placez les feuilles de gélatine dans un petit bol rempli d’eau froide afin de la ramollir
Vérifiez que la crème soit suffisamment chaude avant d’y ajouter la gélatine essorée .Si votre crème a trop refroidi, faites la réchauffer un peu mais attention elle ne doit  pas être trop chaude au risque de détruire le pouvoir gélifiant de la gélatine !!La température ne doit pas être supérieure
 à 80° .
Bien remuer afin de dissoudre parfaitement la gélatine dans la crème. Versez alors la crème parfumée dans des ramequins et placer au frais.
Avant de servir découpez les pèches en petits morceaux et mixer grossièrement les pistaches.
Déposez sur la panna- cotta un peu de pèches et saupoudrez de pistache.







mardi 29 août 2017

Hoummos, avocat et coriandre


J’avoue un gout particulier pour la cuisine libanaise et le hoummos est, bien évidemment, de tous les repas libanais que je prépare.
J’ai voulu essayer de changer un peu les codes et d’innover en mariant à la recette traditionnelle du hoummos de l’avocat et de la coriandre et …..
Mariage réussi




Pour 6 personnes ,il vous faudra:

Une boite de pois chiches(en bocal de préférence) de 500g
Le jus de 2 citrons verts
2 gousses d’ail
3CS de tahiné ou crème de sésame
3 CS d’huile d’olive
1 gros avocat ou 2 petits
 ½ botte de coriandre

Mixer tous les ingrédients ensemble jusqu’à obtenir une consistance très lisse
Accompagner cet hoummos de pain grillé à l’huile d’olive et au paprika


vendredi 14 juillet 2017

Gaspacho tomates Evergreen et basilic




Pour changer du gaspacho andalou qui associe tomates ,concombre et poivrons, ce gaspacho « vert » a le mérite d’être
Très Leger, très rafraichissant et pour ceux qui n’aime pas le poivron, plus digeste ! Pour le corser un petit peu j’ai ajouté un peu de piment d’Espelette, mais vous pouvez vous en passer !!




Pour 4 personnes, il vous faudra :
Une vingtaine de feuilles de basilic
1 gousse d’ail
3 CS d’huile d’olive
1 cs de vinaigre balsamique
2 cc de sucre
2 pincées de piment d’Espelette

Comme pour tous les gaspacho, la recette est :
 on ne peut plus simple :
On mixe l’ensemble des ingrédients et on laisse au frais une bonne demi-journée avant de déguster.


mercredi 31 mai 2017

Panna-cotta d’asperges
Gelée de tomates

La panna-cotta, petit délice tout en légèreté se connait mieux sous sa forme sucrée. Mais il est tout à fait possible de l’adapter pour une préparation salée à servir en entrée ou à l’apéritif
la finesse des asperges s’y prête particulièrement bien et c’est la pleine saison, donc profitons-en !
la gelée de tomates que je propose peut être remplacée par un concassé de tomates confites





Pour 6 verrines :
150 g d’asperges
25 cl de lait
25 cl de crème liquide
2 g d’agar-agar
1 petite bouteille de jus de tomates
4 feuilles de gélatine










Commencer par préparer la gelée qui demande de prendre au moins 1 h au réfrigérateur
Faire fondre les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide
Faire chauffer le jus de tomates. Ajoutez-y les feuilles de gélatine égouttées et mixer rapidement
Verser la préparation dans un récipient plat à rebords et laisser prendre au frais.

Pendant ce temps, préparer la panna-cotta :
Laver, enlever le bout dur des asperges et gratter les si nécessaire. Faire cuire les asperges dans de l’eau bouillante et salée pendant une vingtaine de mn, jusqu’à ce qu’elles soient tendres. Mixer les très finement
Dans une casserole faire chauffer le lait, la crème et les asperges mixées. Dès que le mélange est chaud, ajouter l’agar-agar et laisser sur le feu pendant 2 mn tout en remuant.
Verser alors la préparation dans des verrines et laisser refroidir avant de déposer la gelée de tomates que vous aurez concassée.
PLACER AU FRAIS




mardi 30 mai 2017

Brochettes de poulet, sauce satay



 Un petit régal de la cuisine thaïlandaise !
Je ne sais pas vous, mais j’aime tout particulièrement la cuisine thaïe. Je la trouve très riche en saveurs et d’une grande finesse.
Ces petites brochettes sont pour moi, l’un des must de cette cuisine. L’association cacahuète-coco est d’une extrême gourmandise, les petites brochettes marinées sont fondantes à souhait !
Et pour en rajouter, ce plat est super simple et rapide à cuisiner !




Pour 4 personnes, il vous faudra :

Pour les brochettes et la marinade :

4 beaux filets de poulet fermier
200 ml de lait de coco
1cc de cumin
1 cc de curcuma
½ cc de cannelle
2 cc de sucre roux
Le jus d’un citron vert
un petit bouquet de coriandre

Cuisson des brochettes : 
Préchauffer le four à 200°
Enfourner pour 15 à 20 mn

300 ml de lait de coco
10 g de pate de curry rouge, que vous trouverez en supermarché
Ou dans des épiceries asiatiques
1 cs de nuoc-mam
1 cs de sauce soja
2 cs de sucre roux
3 bâtons de citronnelle 
200 g de beurre de cacahuètes

Préparation des brochettes :
Commencer par détailler les filets de poulet en petits morceaux et plonger les dans la marinade : jus citron, lait de coco, épices
Laisser au frais au moins 2 h

Préparation de la sauce satay :
Détailler les bâtons de citronnelle en n'en gardant environ que 5 cm à partir de la base.
Enlever les parties dures et ne garder que l’intérieur tendre .mixer.
Dans une casserole, placer tous les ingrédients de la sauce et faire chauffer pendant 5 mn à feu doux .mixer au mixeur plongeant.
Cette sauce se garde très bien au réfrigérateur, donc vous pouvez la préparer à l’avance et la réchauffer au dernier moment

Il est temps de cuire les brochettes, en oubliant pas de les retourner de temps en temps et de les arroser avec la marinade

Servir bien chaud, et déguster en trempant les brochettes dans la sauce satay .Pour accompagner ce plat, un peu de coriandre ciselée,du riz bien sur, délicieux recouvert de la sauce, mais aussi des dès de concombre et le mieux : une salade papaye verte………A VENIR DANS UNE PROCHAINE RECETTE