jeudi 29 octobre 2015

Muffins tout chocolat

Ceux qu’il faut avoir goûtes au moins une fois dans sa vie !!!!





Me voilà avec une grosse, mais grosse envie de chocolat ! Normal : je sais qu’en ce moment a lieu à paris le
« Salon du chocolat », et que je ne peux y aller. Alors, je me venge ! Là !
Je  viens de réaliser 10 magnifiques muffins au chocolat, tout tout tout chocolat et vraiment trop trop bons!

Cette recette m’a été inspirée d’une ,par Christophe…Michalak bien sûr !!!
Et par Valérie (blog : c’est ma fournée)

J’ai moi-même apporté quelques modifications et du coup, des muffins aussi chocolatés, aussi moelleux, ce n’est pas possible !vous n’en avez jamais goûtés !!



Alors pour réaliser 10 beaux et gros muffins, il vous faudra :

200 g de sucre glace
150 g de farine
1/2 sachet de levure
50 g de cacao non sucré
160 g de lait tiède
200 g de beurre salé
150 dechocolat noir

2 oeufs





Alors petits conseils : du beurre salé et pas autre chose : le sel relève le gout du chocolat ! et….
Du chocolat à pâtisser à forte teneur en cacao, soit en morceaux soit en pastilles

Préchauffez votre four à 160°

Commencez par battre au fouet du robot le beurre et le sucre glace
Battez les œufs et ajoutez-les progressivement
Il faut que le mélange devienne bien mousseux

Dans un récipient mélangez ensemble : la farine, le cacao et la levure. Lorsque le mélange est bien homogène ajoutez les morceaux de chocolat, enrobez les bien afin qu’ils ne retombent pas dans le fond des muffins pendant la cuisson !





Ôtez le bol du robot afin d’ajouter à la main avec une Maryse le mélange farine –chocolat
Puis versez le lait tiédi et continuer de mélanger en essayant de ne pas trop travailler la pâte
Dans un moule à muffins, disposez des caissettes que vous remplirez au ¾ de pâte

Enfournez pour 25 mn environ






jeudi 15 octobre 2015


Crème au touron, compotée de mirabelles



 Dans le dernier « fou de pâtisserie » philippe Conticini  donne quelques explications sur un de ses sujets fétiches « l’assaisonnement » !
oui, car même en pâtisserie on assaisonne !

Donc, bien sûr, j’ai voulu testé sa  poêlée de mirabelles, que j’ai un peu, je dois bien dire, modifiée, car je n’avais pas de jus de raisin non sucré mais seulement du jus de pomme bio ! J’ai exploité de cette recette les principaux enseignements et pour le reste…..c’est à vous !


Si vous voulez en savoir un peu plus sur cette quête des saveurs, je vous conseille d’acheter le dernier « fou de pâtisserie » et de lire avec délectation l’interview du chef Conticini..



Pour la poêlée de mirabelles de mirabelles, il vous faudra :

150 g de mirabelles
350 g de jus de raisin blanc non sucré ou comme moi du jus de pomme
1 anis étoile ou badiane
Une gousse de vanille ou de l’extrait de vanille
½ bâton de cannelle (que j’ai volontairement occultée !)
½ citron bio

Dans une poêle, verser le jus de pomme, ainsi q'une gousse de vanille grattée,ou quelques gouttes d’extrait de vanille et un anis étoilé
Mettre sur feu vif et laisser réduire en décollant sans arrêt les sucs qui se déposent sur les parois de la poêle
Avant que le mélange caramélise, déglacer avec un demi citron vert ou bio
Rajouter 200 ml de jus de pomme ou raisin et laisser réduire à feu doux aux 2/3
Ajouter alors les mirabelles. Philippe Conticini ne précise pas si les mirabelles doivent être dénoyautées mais je vous le conseille !

Laisser compoter doucement






Réalisation de la crème de touron

Il vous faudra :

250 g de touron
10 cl de crème liquide
40 cl de lait entier
110 g de jaunes d’œufs (environ 5)
40 g de sucre

Dans une casserole faire chauffer ensemble, le lait, la crème et le touron émietté.Mixer au mixeur plongeant
Au robot, fouetter les jaunes d’œufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter alors tout doucement et en continuant de fouetter la moitié du lait au touron

Remettre cette préparation dans la casserole contenant le restant du lait au touron et remettre à chauffer doucement jusqu’à épaississement





Verser alors la crème au touron dans des ramequins, déposer de la compotée de mirabelles et décorer d’un anis étoilé